Le jardinage, on en entend parler tous les jours. Cependant, même si c’est une tâche facile à vue d’œil, il faut avoir la main verte et connaitre les bonnes techniques pour avoir un beau jardin. Voici 2 techniques qui pourront vous guider si vous débutez dans le jardinage.

Jardiner en commençant par le choix du type de jardin

Dans cette méthode, vous devez suivre des étapes précises étant donné que vous allez vraiment créer un jardin à partir de rien, mais en disposant de l’emplacement idéal. Pour ce faire, tout va commencer par le choix de la plante. Si vous voulez un coin vert, mais que vous ne voulez pas trop dépenser en argent, préférez les potagers. Vous pouvez planter des petits choux ou des carottes sur une petit espace dans ce cas, ou des plantes aromatiques. Pour les maïs, il vous faudra une plus grande superficie à exploiter. Il en sera de même pour les fruits. Les baies peuvent se planter sur une petite parcelle, si les orangers et les pommiers auront besoin de plus d’espace pour leur développement. Une fois vos plantes choisies, pensez aussi à la méthode de plantation. Cela peut se faire en ligne sur un sol bien fertile, ou dans des pots installés par terre ou suspendus. On peut aussi choisir de planter à la verticale. Ensuite, passez à la mode de culture. Dans ce cas, il est possible que vous parsemiez des graines qui vont alors grandir et se développer progressivement. On peut aussi transplanter des végétaux qui sont déjà en pleine croissance. Mais vous aurez besoin d’un sol bien préparé.

Jardiner en commençant par le choix du terrain

Si vous voulez commencer par la création d’un nouveau jardin, on peut aussi débuter par le choix du bon terrain. Contrairement à la première méthode, ici, vous voulez quelque chose de qualité qui sera plantée sur le bon terrain. Pour ce faire, le choix du terrain se fera en fonction de son emplacement, du type de plante que vous voulez planter et de sa disponibilité à l’irrigation. Par emplacement, on devra voir le niveau d’exposition au soleil des lieux. Et pour l’irrigation, vous devez prendre en compte la superficie du terrain et planifier le système d’irrigation avec des espaces prévus pour bien circuler. Ensuite, quand on commence par choisir le terrain, on doit aussi analyser le type de sol et sa qualité. Des kits sont disponibles pour se faire et vous permettent de voir la teneur en chaux du sol, mais aussi, le taux de phosphore qu’on y trouve et celui de l’azote. Cela vous permettra de prévoir un rajout si l’un des éléments manque. Ensuite, il faut savoir la bonne période de culture avant de se lancer dans la plantation. Pour ce faire, vous devez d’abord préparer le sol en lui donnant les nutriments adéquats, et en vous référant aux précédentes analyses. Apportez ces nutriments à travers des engrais avant de planter les végétaux. Pour ce faire, placez des piquets à l’endroit où mettre chaque plante. N’oubliez pas de considérer un certain intervalle et d’avoir le niveau d’ensoleillement adéquat pour chaque végétal. Pour cet intervalle, pensez à 25 cm entre chaque plante et de faire un regroupage par espèce. Vous devez aussi connaitre quelles sont les plantes qui vont donner de l’ombrage en grandissant, et ne pas mettre des petites plantes à côté. Autrement, ces dernières ne pourront pas se développer sous l’ombrage des plantes plus imposantes. Concernant la méthode de plantation, les trous ne doivent pas être trop profonds. Ces derniers ne doit pas cacher la tige. Il est aussi nécessaire de procéder en douceur pour la pose afin de ne pas endommager les racines. Une fois à terre, à l’aide d’une truelle, fixez bien la plante en recouvrant les racines et en enlevant les détritus qui se trouvent au dessus. Terminez en rajoutant du paillis et en arrosant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *